L'Atelier Marseille 4-5 s'intéresse aux espaces publics du secteur: leurs usages, leurs transformations, leurs aménagements, leur gouvernance. En 2022-2023, l'Atelier Marseille 4-5 s'est penché sur les plusieurs types d'espaces publics: - Espaces verts, grands espaces ouverts (Parc Longchamp, Espace Multisport Beausoleil, marchés forains: Sébastopol, La Plaine, Chartreux) - Micro-espaces publics: placettes, friches et délaissés urbains - Institutions municipales (Bains Douches Crillon, Bibliothèque des Cinq Avenue, écoles)

Les espaces publics (au pluriel), ce sont les lieux matériels, physiques, de libre accès et de co-présence des différents groupes sociaux dans l'espace urbain. Ils incluent les rues, les places, les squares, jardins et parcs, et par extension, les espaces et équipements publics (piscines et stades municipaux, écoles, hôpitaux publics, gares...). Les espaces publics, leurs usages, leurs aménités, leurs qualités et leurs difficultés, sont le reflet autant que le support des dynamiques sociales d'un quartier ou d'une ville.

Ils évoquent et sont liés, sans être confondus, avec "l'espace public" (au singulier), qui est l'espace du politique, du débat, de la délibération et de la confrontation, ferment des sociétés démocratiques.

Les espaces publics ont le plus souvent des fonctions propres au quartier qu'ils structurent, et sont un des sites essentiels d'intervention des mairies de secteur, échelle politique et administrative de la proximité. Certains (comme le Parc Longchamp, l'Hôpital de la Timone, la gare de la Blancarde...) sont des espaces publics à vocation métropolitaine, voire régionale, attirant des publics sur des périmètres plus larges, et appelant à une gestion supra-locale.

Leur gestion quotidienne (entretien, propreté, sécurité) et leur (ré)aménagement ne sont pas toujours du ressort des mairies de secteur ni même de la mairie de Marseille - mais c'est souvent la mairie de secteur (ou la mairie centrale) qui sont tenues responsables de leurs dysfonctionnements et reçoivent les plaintes, commentaires ou demandes habitantes. Par leur connaissance fine de ces espaces, par les interpellations dont elles font l'objet, mairie de secteur et mairie centrale se saisissent donc souvent de ces espaces en y développant des interventions, selon les contextes. Si l'aménagement des places et les rues restent l'apanage métropolitain (en partie partagés, depuis la loi 3DS, avec la mairie centrale), l'aménagement des espaces verts (parcs, jardins et squares), celui des espaces sportifs de proximité, celui des écoles primaires, est du ressort municipal. Ce sont en particulier les espaces publics cibles d'interventions municipales (mairie de secteur / mairie centrale) que l'Atelier a souhaité observer, analyser, accompagner.

Les espaces publics qui viennent d'abord à l'esprit, ce sont les places publiques, ouvertes - souvent également places de commerces, de marché, et d'une diversité d'usagers d'activités et de pratiques dont la coexistence plus ou moins harmonieuse fait la qualité. La recherche ici s'attache à ces formes de diversités et leurs articulations dans l'espace et dans le temps; à l'aménagement, l'équipement et la configuration spatiale de ces grands espaces publics et de leurs bordures, leurs alentours; et à la régulation, formelle et informelle, de ces espaces.

A côté des espaces publics reconnus, comme les places, les parcs jardins et squares, il y a les espaces publics du quotidiens, invisibles comme tels, que l'on regarde à peine, qu'on remarque rarement - sauf quand ils deviennent problématiques pour un voisinage. Ces micro-espaces publics sont souvent impensés, délaissés, en friche; parfois modestement équipés - et peuvent être appropriés par des riverains, ou bien occupés temporairement par des populations sans autre abri. 

Ces micro-espaces reflètent et constituent l'esprit d'un voisinage, l'inégalité sociale dans l'espace urbain, les tensions ou les solidarités quotidiennes, les fonctionnements ou dysfonctionnements d'une gestion collective. C'est ce qu'illustrent par exemple les tensions articulées autour de l'ouverture des Bains Douches rue Crillon, où l'institution publique ouverte en 2021,  a fait craindre aux habitants une dégradation supplémentaires de leurs rues, avant d'être vue comme une prise en charge publique (certes insuffisante), des populations les plus précaires dont beaucoup étaient déjà présentes dans le quartier.

Dans le contexte de l'anthropocène, où les injonctions à l' "intensification" de la ville et de ses usages rendent chaque parcelle urbaine plus précieuse, porter attention à ces micro-espaces publics peut aussi faire surgir des idées. C'est ce qu'ont fait notamment les étudiants de l'Ecole Nationale Supérieure du Paysage, encadrés par Etienne Ballan, depuis 2021. 

La qualité de l'espace public d'un quartier se mesure aussi à la présence et au rayonnement des équipements et institutions publiques qu'il abrite - écoles, bibliothèques municipales, équipements publics sportifs ou de santé. Les choix d'aménagement, d'ouverture, de mise en accessibilité de ces équipements et institutions, et leur intégration plus ou moins active à leur environnement immédiat, participent de la construction de la vie d'un quartier.

L'adaptation au changement global (bouleversements climatiques, crises de la biodiversité) est au cœur des enjeux de la ville de demain. Élus et agents municipaux se doivent donc d'en tenir désormais systématiquement compte dans leurs propositions et projets urbains. De même, les professions et métiers de la construction urbaine (architectes, urbanistes, paysagistes, ...) accordent une place croissante à ses enjeux. Ceci entraîne notamment l'évolution des pratiques professionnelles comme des formations et enseignements qui conduisent à ces corps de métiers. 

Enfin, l'ajustement des espaces publics au changement environnemental se fait aussi (pas seulement) par l'échelle locale, par le bas, par des initiatives citadines, habitantes, amorcées, soutenues ou imitées par les institutions publiques de proximité. Mais si "faire la ville par le bas" a toujours existé, la reconnaissance, la diffusion, la généralisation et la pérennisation de ces initiatives demeure un défi.


Actualités associées

Restitution "Jardin pédagogique, école et quartier Velten"

21

mai

2024

Le mardi 21 mai 2024 à partir de 17h, les étudiants de Master en Géographie & Aménagement d’Aix Marseille Université, en Master d'Anthropologie et en 3ème année de licence de Sociologie encadrés par leurs enseignants, Claire Bénit-Gbaffou et Cesare Mattina, ont présenté leurs travaux sur le quartier des Chutes-Lavie, le site municipal Velten et le jardin pédagogique, sous forme de posters. Ces travaux ont été réalisé en dialogue avec le Paysan Urbain, les agents du site municipal Velten, les élus municipaux, les riverains et habitants du quartiers et les enseignants des écoles à proximité tout au long du second semestre de 2024.

Restitution : le jardin pédagogique de l'école Feuilleraie

16

mai

2024

Le jeudi 16 mai 2024 à partir de 17h30, les étudiants de 3ème année de licence en Géographie & Aménagement d’Aix Marseille Université, encadrés par leur enseignante, Claire Bénit-Gbaffou, ont présenté devant les enseignants, les parents et les jeunes élèves de l'école primaire de la Feuilleraie leurs travaux sur la création du jardin pédagogique Feuilleraie, sous forme de posters et d’un documentaire.

Restitution publique de l'enquête "Parc Longchamp, thèmes choisis".

9

déc.

2023

La Ville de Marseille a accueilli les étudiants de Master de Géographie et d'Anthropologie (AMU) au sein du Museum d'Histoire Naturelle du Palais Longchamp, ce samedi 9 décembre 2023, pour une présentation de leurs travaux sur les thèmes de "La place des animaux dans le parc" et "Les travailleurs dans le parc Longchamp", devant un public nombreux d'habitants, d'usagers, d'élus locaux et d'associations.

Compte rendu - Le 4-5 et la semaine de lutte contre la précarité énergétique

30

nov.

2023

A l'occasion de la 3ème édition de la journée nationale de lutte contre la précarité énergétique, la ville de Marseille et la maire du 3ème secteur se sont associées à plusieurs évènements marquant l'engagement des élus et agents municipaux à soutenir les acteurs et actions œuvrant dans ce domaine. L'atelier du 4-5 a assisté à plusieurs de ces évènements pour vous rendre compte des projets des acteurs locaux pour répondre à cet enjeu de la transition climatique et écologique.

Balade urbaine - A la découverte des espaces publics du 5ème arrondissement avec l'ENSP

25

nov.

2023

Ce samedi 25 novembre 2023, les étudiants de l'ENSP ont parcouru le 5ème arrondissement de Marseille avec leur enseignant - Etienne Ballan - et des élus locaux très impliqués - Nathanael Bignon, Anthony Chevallier, Didier Jau, Perrine Prigent et Jean-Pierre Rolland - à la découverte des espaces publics du quartier.

Stage à la mairie du 4-5 - Julie Vallejo-Corvera sur les réponses habitantes à la canicule

1

juil.

2023

Julie Vallejo-Corvera, étudiante en Master 2 d'anthropologie, a effectué un stage (mai-juin 2023) en mairie du 4-5, sur les pratiques des habitants et des agents municipaux face à la chaleur estivale dans l'espace public de Beausoleil.

Stage à la mairie du 4-5 - Christelle Desjardins et les usages du jardin pédagogique Velten

29

juin

2023

Tout au long du mois de juin 2023, Christelle Desjardin, étudiante en M1 du Master "Anthropologie et Développement durable" d'Aix-Marseille Université a travaillé sur les enjeux de pérennisation du Jardin pédagogique Velten, inauguré en 2022 dans le quartier des Chutes Lavie. Elle s'est attachée à comprendre les usages de ce site mais aussi les envies qui s'y dessinent, donnant ainsi des informations essentielles aux acteurs publics locaux pour en imaginer le futur.

Restitution de l'étude "Sociabilités de quartier" à l'Espace Beausoleil

16

mai

2023

Ce mardi 16 mai, trois étudiantes d'Aix Marseille Université sont venues présenter le résultat du travail produit par une dizaine d'étudiants de Licence 3 de Géographie Aménagement pendant tout un semestre, autour du thème des "Sociabilités de quartier, d'hier, d'aujourd'hui et de demain".

Restitution : Les Bains douches Crillon et le quartier

5

mai

2023

Le vendredi 5 mai 2023, à l'heure de fermeture habituelle des Bains Douches municipaux de la rue Berthon, s'est déployée une activité inhabituelle. Des posters avaient été affichés dans le hall d'entrée et la salle d'accueil, des tables chargées de rafraichissements disposées à l'entrée. Les étudiants de Master 2 d'anthropologie, de Licence 3 de Géographie & Aménagement d'Aix Marseille Université, présentaient une exposition de leurs posters, résultats de plusieurs mois d'enquête.

Une restitution-médiation autour des cours d’écoles désimperméabilisées

30

janv.

2023

Après un semestre de travail de terrain et d'analyse, les étudiantes et étudiants du Master "Anthropologie du développement durable" (Aix-Marseille université) ont rendu compte des résultats de leur travail auprès de tous les acteurs et actrices du projet.

Restitution publique de l'étude sur "Diversité sociale au Parc Lonchamp"

12

oct.

2022

La Ville de Marseille a accueilli les étudiants de Master (AMU et Sciences Po) avec cérémonie, dans la Salle des mariages de l’Hôtel de Ville, samedi 10 décembre 2022, pour une présentation de leurs travaux sur le thème de la « Diversité sociale » dans le Parc Longchamp.